«La croissance du volume de colis va se poursuive au-delà de 2020»

En Suisse, le commerce en ligne est en plein essor, le volume des colis augmente – de plus en plus de clients optent pour des envois Priority. La Poste va donc construire trois centres colis régionaux dans les cantons des Grisons, du Valais et du Tessin. Cela permettra de décharger les grands centres colis existants.

Edition 6/2017
Interview: Nadja Ruch
Dieter Bambauer

Dieter Bambauer

partager l'article

Il y a près de 20 ans, la Poste a centralisé le traitement des colis sur trois sites. Pourquoi entend-elle aujourd’hui à nouveau effectuer le tri des colis dans différentes régions?

Avec la construction des trois centres colis dans les années 90, la Poste a révolutionné le traitement et la distribution des colis. Depuis, le marché de la logistique a toutefois connu de profondes transformations: d’une part, le commerce en ligne connaît un essor toujours plus rapide. L’an dernier, nous avons enregistré une augmentation du volume des colis de près de 6%. D’autre part, la clientèle souhaite recevoir ses commandes toujours plus rapidement. Il y a 15 ans, un colis sur cinq était prioritaire, aujourd’hui, c’est près de la moitié. Parallèlement à cela, l’augmentation du trafic routier et ferroviaire dans les agglomérations nous met face à de nouveaux défis. Par ailleurs, il y a assez peu de place à la poursuite de l’extension des centres existants. Aujourd’hui, nous préparons l’avenir avec la construction des trois centres colis régionaux, en transférant une partie de la capacité de tri dans les régions.

La Poste vient tout juste d’achever l’extension des centres colis de Härkingen, Daillens et Frauenfeld. Est-on à nouveau déjà confronté à une capacité trop faible?

Non, ce n’est bien sûr pas encore le cas. Toutefois, nous devons prendre les devants, car les adaptations dans l’ensemble de la chaîne logistique nécessitent du temps. Grâce à l’extension des trois grands centres colis au cours de ces trois dernières années, nous avons déjà pu augmenter de 25% notre capacité de tri. Cette opération a nécessité des efforts considérables, car pendant les travaux, l’exploitation courante s’est poursuivie. La capacité ainsi atteinte va nous permettre de gérer la croissance du volume des colis jusqu’en 2020 environ, et nous nous attendons à ce qu’elle se poursuive au-delà de cette date. Afin de pouvoir à l’avenir réagir de manière flexible à l’essor du volume des colis, à l’évolution des besoins des clients et aux défis de la concurrence, nous développons notre réseau logistique en construisant trois centres colis régionaux.

Pourquoi la Poste construit-elle ces nouveaux centres colis régionaux précisément dans les cantons des Grisons, du Tessin et du Valais?

Tout simplement parce qu’il s’agit à ce jour de la solution la plus judicieuse d’un point de vue logistique. Dans le futur, les trois centres colis régionaux seront le complément idéal au réseau actuel comprenant les grands centres colis situés à Härkingen, Daillens et Frauenfeld. Nous pourrons ainsi trier les colis directement dans chaque région concernée. Prenons un exemple: un client dépose un colis à Lugano et souhaite l’envoyer à Bellinzone. Ce dernier sera directement trié à Cadenazzo et ne passera pas plus par Härkingen. Nous soulageons ainsi les grands centres colis actuels et réduisons les trajets. Le traitement régional des colis se traduira en modifications concrètes pour PostLogistics. J’en attends des avantages substantiels.

Des changements attendent également les collaborateurs: les sites actuels en Valais et en Suisse orientale vont être regroupés. Quelles sont les conséquences pour les collaborateurs de la Poste?

La construction des centres régionaux assurera des postes dans les régions concernées. Tous les collaborateurs conserveront leur emploi. Certains se verront attribuer de nouvelles missions et de nouveaux rôles. Pour d’autres, le regroupement sera synonyme de trajet plus long pour se rendre au travail. Toutefois, hormis des adaptations de processus de travail, il n’y aura pas de modification pour de nombreux collaborateurs. Les membres du personnel concernés ont régulièrement été tenus informés de l’avancement du projet.

La Poste va-t-elle construire d’autre centres colis régionaux?

La construction des trois centres colis régionaux représente une étape supplémentaire dans l’adaptation de notre conception de la logistique aux futurs volumes des colis et besoins de la clientèle. Dans ce contexte, nous examinons la construction d’autres centres colis régionaux. Toutefois, aucune décision n’a encore été prise à l’heure qu’il est.