Découvrir l'éco-accélération

Les journées e-Mobility se sont déroulées aux centres courrier d'Eclépens, de Härkingen et de Zurich-Mülligen du 13 août au 21 septembre. Les collaborateurs ont pu tester différents véhicules électriques.

25.09.2018
Texte: Claudia Langenegger; Photos: Yoshiko Kusano
  • Aujourd’hui, Claudia Kölliker, par ailleurs passionnée de moto, démarre en trombe avec le véhicule électrique.

    Aujourd’hui, Claudia Kölliker, par ailleurs passionnée de moto, démarre en trombe avec le véhicule électrique.

  • La «Renault Twizy» de forme ovoïde a un look futuriste mais son concept est simple.

    La «Renault Twizy» de forme ovoïde a un look futuriste mais son concept est simple.

  • Jürg Pfister au volant de la Renault Twizy.

    Jürg Pfister au volant de la Renault Twizy.

  • Marcel Mauerhofer savoure son trajet avec propulsion électrique.

    Marcel Mauerhofer savoure son trajet avec propulsion électrique.

  • Un instantané du racé «eRod» de l’entreprise Kyburz fait aussi partie de cette superbe sortie. Kyburz fabrique aussi les scooters pour la distribution.

  •  Les scooters, voitures et vélos sont rechargés après essai.

    Les scooters, voitures et vélos sont rechargés après essai.

  • On peut «faire le plein» sur la prise électrique de la place de stationnement du personnel au centre courrier Härkingen

    On peut «faire le plein» sur la prise électrique de la place de stationnement du personnel au centre courrier Härkingen

partager l'article

«Une super sensation de conduite dans le cockpit ouvert, s’extasie Claudia Kölliker. Et il est très facile à conduire». La spécialiste en logistique revient du test avec le véhicule électrique «eRod», qui ressemble à une voiture de course: châssis bas, avant profilé et absence de toit. Pendant quatre jours, les collaborateurs du centre courrier de Härkingen ont eu la possibilité de tester les véhicules électriques les plus variés. Outre l’agréable bolide, plusieurs véhicules de tous les jours étaient disponibles: deux voitures, un petit deux-places, deux vélos électriques et deux scooters.

Susanne Schmassmann, la responsable d’équipe a aussi profité de l’occasion pour faire un petit tour avec le vélo électrique Flyer. «Le vélo est génial, confie-t-elle. J’ai dépassé les 40 kilomètres à l’heure!» Ce Flyer serait une très bonne option pour son trajet de 15 kilomètres jusqu’au travail. Mais de préciser: «En vélo, on est soumis aux conditions météorologiques. Et à 4 heures du matin, je préfère me déplacer en voiture.»

La petite qui a tout d'une grande

Dans ce cas, il y aurait l’«œuf», la Renault Twizy électrique, de laquelle Jürg Pfister vient de descendre. Le grand Soleurois est enthousiaste: «Elle accélère très rapidement. Seuls le siège et les amortisseurs sont un peu durs.» Ce spécialiste du tri s’est inscrit dès le lendemain pour un autre essai. La mobilité est un sujet important au centre courrier de Härkingen. Ceux qui y travaillent sont presque obligés de posséder leur propre véhicule. Le centre est certes accessible en transports publics, mais le voyage en bus n’est pas pratique depuis certains endroits, ni possible à certaines heures de la nuit. Ici, on travaille 24 heures sur 24.

Recharge gratuite

Au cours des deux dernières années, les centres courrier à Härkingen, Eclépens et Zurich-Mülligen ont été équipés de stations de charge pour les voitures, vélos et scooters électriques dans le cadre de la gestion de la durabilité de PostMail et pour encourager la mobilité électrique. Ici, les collaborateurs peuvent recharger leurs véhicules gratuitement.

«Les collaborateurs doivent découvrir les différents véhicules électriques et se faire une idée des modalités pour se déplacer dans le respect de l’environnement», explique Katja Bächtold, chargée de durabilité chez PostMail. Les journées e-Mobility ont été mises sur pied par PostMail avec l’important soutien de Post Company Cars. Le fonds CO₂ de la Poste a apporté une contribution financière.

Electro-cool

Ces événements ont rencontré un vif intérêt dans tous les centres. Les réactions sont tout à fait positives: «Les collaborateurs apprécient beaucoup ces essais», souligne Anikó Belal, responsable durabilité Tri chez PostMail. Le projet «E-Mobility» a suscité la curiosité et permis de vaincre certaines réticences et certains préjugés. Mais les essais ont surtout permis de prendre du plaisir. Ainsi, le responsable d’équipe Marcel Mauerhofer déborde d’enthousiasme pour l'«eRod». Et Kathrin Moos, collaboratrice du back office, a fait un arrêt photo lors de l’essai: les belles images avec le véhicule électrique s’affichent désormais sur son fond d’écran.

Electricité verte pour PostMail

La Poste a un objectif ambitieux pour la protection du climat: l’amélioration de 25% de notre efficacité en matière de CO₂ d’ici 2020 (base: 2010). Les mesures les plus variées contribuent à y parvenir: notamment la plus grande flotte européenne de scooters électriques pour les facteurs, un éclairage éco-énergétique, l’acquisition de courant provenant de sources suisses d’énergie renouvelables ou justement l’encouragement de la mobilité durable.

Avec son engagement dans le développement durable, PostMail contribue à l’objectif d’efficacité en matière de CO₂ de la Poste. La mobilité des collaborateurs joue un rôle central: un quart des émissions de CO₂ de PostMail provient de la mobilité des collaborateurs.