Distribution de pain frais dans les boîtes aux lettres

Du pain croustillant livré par le facteur à peine sorti du four? C’est possible, avec le service «Brot-Post» proposé par la Poste et la Confiserie Eichenberger. Nous avons suivi le parcours du pain, du fournil jusqu’à la boîte aux lettres du client.

19.03.2019
Texte: Caroline Huber; Photos: Monika Flückiger
  • 04h15: Une odeur délicieuse se répand à la sortie du four. Stefan Schmocker enfourne les derniers pâtons. Aujourd’hui, plus de 100 clients attendent la livraison de leur pain par la Poste.

    03h00: Fournil de la Confiserie Eichenberger, Berne: Dehors, il fait encore nuit noire. Pourtant, le boulanger Stefan Schmocker s’affaire déjà depuis une heure et demie. Il forme les pâtons pour les pains soleurois, qui sont proposés dans l’offre de la «Brot-Post» avec neuf autres sortes de pain.

  • 04h15: Une odeur délicieuse se répand à la sortie du four. Stefan Schmocker enfourne les derniers pâtons. Aujourd’hui, plus de 100 clients attendent la livraison de leur pain par la Poste.

    04h15: Une odeur délicieuse se répand à la sortie du four. Stefan Schmocker enfourne les derniers pâtons. Aujourd’hui, plus de 100 clients attendent la livraison de leur pain par la Poste.

  • 05h00: Prêts pour la distribution: Franziska Erhard, boulangère, emballe soigneusement les pains dans du papier avant de les glisser dans les sacs adressés pour qu’ils puissent être acheminés. Plus de 200 ménages dans la région de Berne se sont déjà abonnés au service «Brot-Post» un mois après le lancement de cette nouvelle offre.

    05h00: Prêts pour la distribution: Franziska Erhard, boulangère, emballe soigneusement les pains dans du papier avant de les glisser dans les sacs adressés pour qu’ils puissent être acheminés. Plus de 200 ménages dans la région de Berne se sont déjà abonnés au service «Brot-Post» un mois après le lancement de cette nouvelle offre.

  • 05h55 Office de distribution, Berne: Ulrich Dornbierer, de la Confiserie Eichenberger, arrive à l’un de ses offices de distribution, celui de Berne. C’est ici qu’il remet les pains frais à la Poste. Les facteurs attribuent ensuite les pains aux équipes et aux tournées correspondantes.

    05h55 Office de distribution, Berne: Ulrich Dornbierer, de la Confiserie Eichenberger, arrive à l’un de ses offices de distribution, celui de Berne. C’est ici qu’il remet les pains frais à la Poste. Les facteurs attribuent ensuite les pains aux équipes et aux tournées correspondantes.

  • 08h00: Une fine couche de neige a recouvert le parking de la flotte de DXP durant la nuit. Kata Orkic, factrice, charge sa remorque. Aujourd’hui, elle a deux sacs de pain à distribuer sur sa tournée. Ces sacs se glissent parfaitement parmi les envois de lettres.

    08h00: Une fine couche de neige a recouvert le parking de la flotte de DXP durant la nuit. Kata Orkic, factrice, charge sa remorque. Aujourd’hui, elle a deux sacs de pain à distribuer sur sa tournée. Ces sacs se glissent parfaitement parmi les envois de lettres.

  • 10h15 Tiefenau, Berne: Un quartier calme proche de l’Aar. Voilà deux heures que la factrice a commencé sa tournée de distribution. Sa veste chaude, ses gants et son bonnet la protègent des températures hivernales. Les sacs de pain aussi sont à l’abri sous la bâche de la remorque.

    10h15 Tiefenau, Berne: Un quartier calme proche de l’Aar. Voilà deux heures que la factrice a commencé sa tournée de distribution. Sa veste chaude, ses gants et son bonnet la protègent des températures hivernales. Les sacs de pain aussi sont à l’abri sous la bâche de la remorque.

  • 10h30 Boîte aux lettres de la destinataire: Kata Orkic dépose le sac dans le compartiment annexe. Le pain est désormais arrivé à destination ou presque – il n’a plus qu’à être amené à table. La cliente se réjouit sûrement de goûter à son pain soleurois tout frais.

    10h30 Boîte aux lettres de la destinataire: Kata Orkic dépose le sac dans le compartiment annexe. Le pain est désormais arrivé à destination ou presque: il n’a plus qu’à être amené à table. La cliente se réjouit sûrement de goûter à son pain soleurois tout frais.

  • Geneviève Wüthrich, responsable des projets «dernier kilomètre» et solutions clients à la Poste.

    Geneviève Wüthrich, responsable des projets «dernier kilomètre» et solutions clients à la Poste.

partager l'article

La «Brot-Post» a vu le jour suite à un projet innovant mené dans le cadre du «dernier kilomètre». Geneviève Wüthrich, responsable des projets «dernier kilomètre» et solutions clients, répond aux questions sur la nouvelle prestation.

Comment est née l’idée de la «Brot-Post»?

Lors d’un workshop et d’échanges avec des particuliers sur un autre sujet, nous avons réalisé que beaucoup de personnes souhaiteraient recevoir leur pain directement à la maison. En effet, de nombreux Suisses se contentent d’un «café complet» comme repas du soir et la préoccupation quotidienne de beaucoup de ménages est l’achat du pain en rentrant du travail. Cette tâche importante est vécue comme une plaie parce qu’il faut s’organiser en conséquence, c’est-à-dire communiquer entre les membres du ménage et parfois faire un détour dans une boulangerie des environs. Nous avons alors compris que nous avions là un «problème» intéressant à développer.

Comment la prestation «Brot-Post» s’intègre-t-elle aux offres sur le dernier kilomètre et aux produits régionaux? Quel objectif la Poste poursuit-elle avec cette nouvelle offre?

La prestation «Brot-Post» est une prestation régionale. D’un côté, nous avons l’avantage de passer tous les jours auprès de chaque ménage. Pour cela, nous avons un peu plus de 500 offices de distribution. A partir de là, nous pouvons offrir une distribution fine de produits frais pour la même journée. Pour les produits comme le pain, les légumes ou les spécialités régionales, ces processus de logistique courts sont très efficaces et garantissent la qualité, la fraîcheur des aliments. De l’autre côté, nous surfons pleinement sur deux tendances: les gens aiment se faire livrer leurs achats là où ils en ont envie et privilégient de plus en plus les produits de la région.

Où la Poste espère-t-elle en être dans un à deux ans avec la prestation «Brot-Post»?

Nous espérons pouvoir offrir la prestation «Brot-Post» dans toute la Suisse en collaborant avec un grand nombre de boulangeries régionales. Dans l’idéal, chacun devrait avoir la possibilité de se faire livrer son pain à la maison en abonnement ou sur demande. Pour ce faire, nous voulons faciliter la vie de nos partenaires commerciaux en leur offrant différentes solutions pour gérer les souhaits individuels de leurs clients.

Comment se portent les affaires en lien avec les produits régionaux?

Les volumes des prestations produits régionales doublent d’une année à l’autre. Mais ils restent encore modestes. Pour soutenir cette croissance, beaucoup d’efforts sont entrepris de notre côté pour faire connaître la prestation et simplifier les processus de commercialisation de nos partenaires commerciaux. En effet, les petits producteurs font souvent leurs premiers pas dans le «e-business» avec nous.

Quelles autres prestations la Poste offre-t-elle sur le dernier kilomètre? De nouvelles prestations sont-elles prévues?

Avec le «dernier kilomètre», nous sommes actifs dans trois secteurs: apporter et prendre en charge, récolter des informations et fournir des services à domicile. Les prestations régionales mentionnées ci-dessus font partie de la première catégorie, au même titre que la prise en charge des capsules de café, de sacs de vêtements usagés, etc. Dans le domaine de la récolte d’informations, les plus connues sont les relevés de compteurs d’électricité, de gaz ou d’eau. Mais nous avons également d’autres affaires en phase d’évaluation ou de pilote. Dans la troisième catégorie, nous pensions proposer en premier des prestations sur mandat de clients commerciaux. Dans ce domaine également, nous avons de nombreux projets à l’étude, à différents stades d’avancement. Mais nous pouvons déjà dire qu’un premier pilote démarrera en juin 2019.

Qu’est-ce que la «Brot-Post»?

Depuis février 2019, les clients résidant dans la région de Berne peuvent se faire livrer à domicile du pain tout droit sorti du fournil de la Confiserie Eichenberger. L’abonnement à la «Brot-Post» donne le choix entre des pains de petite ou de grande taille ainsi qu’entre des pains choisis par le client ou «surprise». Selon les souhaits, le facteur peut les livrer soit tous les jours, soit une, deux ou trois fois par semaine. Vous trouverez les détails de l’offre avec la zone de livraison sur www.brot-post.ch. S’abonner maintenant