En équipe vers un nouvel avenir

Plus de place à l’esprit d’entreprise. Mais que signifie la nouvelle organisation en équipe pour les membres du personnel? Réponses lors d’une séance dialogue à Spiez.

19.03.2019
Texte: Sandra Gonseth; Photos: Monika Flückiger
  • Urs Ackermann

    Urs Ackermann (60 ans), responsable Exploitation Thoune 1: «J’ai trouvé cette réunion très intéressante. Les réponses à nos questions ont été franches et honnêtes. Rien n’a été enjolivé. La mise en évidence des différentes perspectives professionnelles et l’assurance qui nous a été donnée que les mêmes conditions s’appliqueraient à toutes les tranches d’âge ont dissipé mes incertitudes.»

  • Therese Wüthrich

    Therese Wüthrich (56 ans), responsable Filiale Thoune Allmendingen: «Cette séance dialogue m’a donné des lignes directrices. Mais en définitive, c’est à chacun de définir comment il souhaite façonner son avenir professionnel. Je me réjouis que la réunion de ce soir nous ait incités à prendre des risques. Cela me pousse à évoluer sur le plan professionnel.»

  • Patrick Schweizer

    Patrick Schweizer (50 ans), responsable Secteur Oberland bernois: «C’est une situation particulière de devoir motiver ses équipes tout en étant concerné soi-même. Je comprends encore mieux le sentiment d’insécurité que peuvent éprouver les membres de mon équipe. Mais il y a toujours des solutions! C’est le bon moment de réfléchir à notre future orientation professionnelle.»

  • Ueli Lüdi

    Ueli Lüdi, responsable Gestion du réseau: «Ce changement radical suscite de l’appréhension et de nombreuses interrogations.»

partager l'article

«Vous vous engagez depuis de nombreuses années au service de RéseauPostal. Aujourd’hui, nous abordons une période de grands changements.» C’est en ces termes qu’Ueli Lüdi, responsable Gestion du réseau, a ouvert la séance dialogue à Spiez. Cette séance est l’une des onze soirées prévues pour informer les cadres de RéseauPostal sur la future organisation et leur rôle.

La séance a suscité un vif intérêt

Il ne reste plus un siège libre dans la salle du centre de congrès ABZ de Spiez. Certains participants n’ont même pas remarqué la présence de Thomas Baur, responsable RéseauPostal, en jeans et baskets, qui s’est mêlé à eux. Les visages sont sérieux lorsqu’Ueli Lüdi précise que les séances dialogue visent à fournir des informations importantes pour la mise en œuvre des changements organisationnels. Il en vient rapidement à l’essentiel: «L’organisation en équipe mise plus sur la responsabilité individuelle des professionnels sur place. A l’avenir, c’est l’équipe qui répondra collectivement de l’exécution des tâches.» Ueli Lüdi est convaincu que le travail sera plus stimulant et plus intéressant, car il est toujours plus satisfaisant de pouvoir influencer directement les décisions.

Marge de manœuvre et responsabilité accrues

Mais qu’est-ce que cela signifie concrètement? D’ici 2020, il y aura dans toute la Suisse 350 équipes d’une quinzaine de personnes qui, en règle générale, travailleront sur plusieurs sites. Les responsabilités étant plus importantes, le nombre de postes de direction va diminuer d’autant. En vertu du principe d’égalité des chances, tous les postes de direction, y compris leur suppléance, vont être mis au concours (voir entretien). Ueli Lüdi estime que le processus de pourvoi des postes aux différents échelons durera environ un an et explique le déroulement de ce processus. Plus tard, lors de la séance de questions anonymes, la plupart des interrogations porteront d’ailleurs sur ce point.

Candidatures souhaitées

Pour finir, Ueli Lüdi remercie les cadres présents de leur loyauté: «Vous êtes confrontés à une situation difficile. Vous devez à la fois évoluer et gérer les affaires courantes.» Il invite tout le monde à soumettre sa candidature. A l’issue de la réunion, Thomas Baur se déclare satisfait: «Dans le cadre de ce projet, c’est surtout l’esprit d’équipe qui me tient à cœur.»

Posez vos questions par mail à teamorgapn3@post.ch ou dès le mois de mai aux TommyTalks.
Plus d'informations

«Les mêmes chances pour tous»

Ueli Lüdi, responsable Gestion du réseau, répond aux principales questions concernant la nouvelle organisation en équipe au sein de RéseauPostal.

La nouvelle organisation est-elle bien acceptée?

Nous sommes conscients que ce changement radical de la structure suscite de l’appréhension et de nombreuses interrogations, c’est tout à fait compréhensible. Les séances dialogue visent à permettre au personnel d’exprimer ses craintes et de poser des questions sur la nouvelle organisation. Nous voulons prendre en compte les points soulevés par notre personnel et les intégrer dans le dialogue.

Pourquoi les responsables d’équipe doivent-ils de nouveau postuler à une fonction?

Nous tenons à ce que le processus soit transparent et équitable, et à ce que tous aient les mêmes chances. Les exigences vis-à-vis des cadres sont aussi en train d’évoluer. Or, il est pour nous essentiel que les rôles de gestion soient assumés par les bonnes personnes et que celles-ci possèdent les compétences requises.

Les cadres ne vont donc pas tous conserver une fonction de direction?

Le processus de pourvoi des postes permet à tous les cadres actuels de postuler à la fonction à laquelle ils aspirent. Si leur candidature à un poste de direction n’est pas approuvée, les responsables Filiale actuels auront normalement droit à un poste de conseiller à la clientèle et, si leur nouvelle fonction se situe à un échelon inférieur à celui de la fonction précédente, le plan social de la Poste entrera en application.

Le processus de pourvoi des postes ne prévoit aucune limite d’âge. Pourquoi?

La diversité au sein des équipes est pour nous primordiale. Aussi, si des cadres de 60 ans sont intéressés et motivés par le fait de relever un nouveau défi, leur candidature est la bienvenue. Ceci vaut également pour les jeunes collaborateurs. Un partage de postes de travail est également envisageable. Nous recherchons des personnes capables de gérer et de motiver une équipe. Bien entendu, leurs performances et leur expérience seront également examinées.

Nouvelle donne avec l’organisation en équipe

Les quelque 1000 filiales actuelles (comptant 700 responsables Filiale) seront bientôt gérées par 350 équipes, une équipe étant composée d’un responsable, de son suppléant et d’une quinzaine de conseillers à la clientèle. Chaque équipe assumera la responsabilité de tous les points d’accès relevant de sa région de desserte. Pour l’avenir, la Poste mise sur un total de sept régions et d’une cinquantaine de secteurs de filiales. La décision finale de la Direction du groupe et du Conseil d’administration devrait intervenir fin avril 2019 et la mise en œuvre de la nouvelle organisation d’ici l’été 2020.