«L’innovation est inscrite dans les gènes de la Poste»

Postidea, PostVenture, le fonds pour l’innovation ne sont que quelques-unes des mesures mises en œuvre par la Poste pour promouvoir l’innovation. Roland Keller, responsable Innovation Culture, explique que chacun des 62 000 collaborateurs de la Poste peut apporter sa pierre à l’édifice.

Edition 11/2017
Interview: Claudia Iraoui; Photos: Monika Flückiger
  • Roland Keller, responsable Innovation Culture: «Pas d’innovation sans collaboration.»

partager l'article

Près de 400 idées ont été présentées récemment à l’occasion de PostVenture 2017. Combien seront mises en place concrètement?

Nous sommes en plein dans le processus. Nous procédons par étapes. Parmi les 397 idées commerciales présentées, 50 sont passées à la phase ultérieure. Pour mettre ces idées au point, les participants seront dorénavant aiguillés et formés par des experts du Center for Innovation & Entrepreneurship de la ZHAW. Les collaborateurs recevront un certificat de formation pour les connaissances acquises. Les 50 idées retenues seront présentées le 29 novembre au jury, qui sélectionnera les 10 meilleures. Celles-ci seront dotées chacune d’un budget de 50 000 francs pour les étapes suivantes.

Et qu’adviendra-t-il des idées qui n’auront pas été sélectionnées?

Toutes les idées ne peuvent pas être couronnées de succès, c’est inhérent à l’innovation. Même si elles n’auront pas été choisies dans le cadre de PostVenture, les idées commerciales auxquelles on reconnaîtra un certain potentiel seront soumises à l’examen d’un responsable de la thématique concernée. Parfois, ces idées comportent des aspects qui viennent compléter les projets en cours. Il y a aussi des idées qui ne présentent pas d’intérêt pour la Poste ou qui sont déjà en cours de réalisation.

Qu’entreprend la Poste pour promouvoir la culture de l’innovation?

La culture de l’innovation est définie par la conception des valeurs de chaque collaborateur, par les valeurs de la Poste et par les conditions-cadres mises en place par la Poste. La valeur de l’orientation client s’exprime déjà dans la promesse «Ma Poste met tout en œuvre pour me simplifier la vie. C’est quand je veux, où je veux et comme je veux». Les conditions-cadres sont axées sur cette valeur, à l’aide par exemple du label early par lequel la Poste désigne des produits qui se trouvent encore en phase de développement. Autre exemple: l’EspaceLab destiné à favoriser un mode de travail agile. Sans oublier le fonds INN, PostVenture, Postidea et la méthode Kaizen, qui sont autant de possibilités pour chaque collaborateur de s’impliquer.

L’innovation est-elle réservée aux cadres?

Non, l’innovation concerne tout un chacun et a besoin de tous. Les cadres doivent créer des espaces pour l’innovation et encourager celle-ci. De son côté, le collaborateur connaît son environnement de travail mieux que quiconque et sait à quel niveau l’innovation est possible. Avec 62 000 collaborateurs, le potentiel d’innovation est énorme. Il peut nous permettre d’avoir une longueur d’avance sur les autres.

Quels sont les facteurs essentiels à l’innovation?

L’ouverture d’esprit, la curiosité, mais surtout la collaboration. Il n’y a pas d’innovation sans collaboration. Ce principe vaut tant au niveau interpersonnel qu’entre les entreprises. Je vous donne un exemple: récemment, la Poste et la CPT se sont rencontrées dans le cadre d’un atelier d’idées. Le résultat du brainstorming: un nouveau modèle Telmed qui permet de recevoir directement auprès d’une pharmacie en ligne les prescriptions médicales obtenues lors d’une consultation téléphonique. C’est la Poste qui s’occupe de la livraison des médicaments aux patients.

Certains collaborateurs pensent que la Poste devrait se concentrer sur son activité clé et laisser à d’autres le soin d’innover, par exemple aux start-up ou aux particuliers. Qu’en pensez-vous?

C’est une critique que j’entends souvent. Et pourtant, l’innovation est inscrite dans les gènes de la Poste. Si la Poste n’innovait pas depuis 150 ans, nous en serions encore à franchir le Gothard à bord d’une diligence. Les entreprises doivent innover parce que le monde change – y compris notre activité clé. Si elle n’innove pas, une entreprise risque de disparaître.

Des idées? Voici où les présenter

Processus d’amélioration continue touchant au lieu et aux processus de travail, par exemple l’outil Kaizen Impuls

Poswww.poste.ch/postidea/tidea pour les idées spontanées ou campagnes d’idées

Processus INN pour le financement initial de projets d’innovation: demande

Responsable innovation par unité: personne de contact pour l’Innovation

PostVenture (tous les deux ans): concours avec offre de soutien et développement d’idées commerciales étape par étape