Pour compter moins de moutons

Vous avez déjà été confronté à des problèmes de sommeil? Alors l’action interne lancée en mars est pour vous.

Edition 3/2017
Texte: Annick Chevillot

partager l'article

«Combien de moutons votre sommeil vaut-il?» Une question pertinente lorsqu’on sait qu’un Suisse sur trois est touché par des troubles du sommeil et de l’endormissement. Troubles qui peuvent avoir un impact important sur la qualité de vie, privée et professionnelle. Lorsque le sommeil n’est pas assez réparateur, les risques d’accidents et d’erreurs augmentent.

Conseils

Les raisons privant les gens d’un bon sommeil sont variées. Mais en suivant quelques conseils simples, il est possible de mettre toutes les chances de son côté pour ne pas devoir compter trop de moutons avant de tomber dans les bras de Morphée:

- Bouger Le mouvement contribue à réduire le stress. Le mieux est de faire un peu de sport régulièrement en plein air.

- Du calme La chambre à coucher devrait être un lieu sombre, calme et frais. Une chambre n’est pas un bureau. Eviter d’y travailler.

- Des rituels Elaborer une suite d’actions que l’on répète tous les soirs permet de faciliter le passage du mode actif au mode repos. Ces rituels doivent permettre de se détendre.

- Pas d’excès Alcool, tabac, caféine devraient être bannis avant le sommeil. Si l’alcool favorise l’endormissement, il ne permet pas d’avoir un sommeil réparateur.

- Pas d’écrans Ordinateur, smartphone, tablette, télévision devraient être éteints une heure avant le coucher. La lumière bleue de ces appareils tient éveillé.

D’une manière générale, il faut penser à déconnecter, à débrancher, à se détendre et à laisser ses soucis s’estomper.

Vous voulez en savoir plus sur le sommeil? Un test est à votre disposition sur Intranet et des cours sont proposés sur LMS.

pww.post.ch/biendormir

S’inscrire au cours interne via LMS

Bien dormir