Remplir des cabas pour son prochain

Dans différentes régions, des facteurs collectent actuellement des dons de produits alimentaires pour «Table couvre-toi».

Edition 1/2018
Texte: Simone Hubacher; Photos: Monika Flückiger
  • Les prospectus fraîchement imprimés sont prêts...

  • Pour impression 1

    ... et sont distribués par les facteurs dans la région concernée.

  • Pour impression 2

    Le lendemain, deux sacs, munis d’un code à barres chacun, ont déjà été déposés. Le facteur Carlo Nobel s’en réjouit.

  • Pour impression 3

    Carlo Nobel scanne les codes à barres, ramasse les sacs...

  • Pour impression (alternative au n° 3)

    ... et les emmène à la filiale de distribution d’Ostermundigen à bord de son scooter électrique.

  • Carlo Nobel retournant à la filiale de distribution.

  • Pour impression 4

    A la filiale de distribution d’Ostermundigen, le chariot de collecte libellé «Tischlein deck dich» est prêt à recevoir les dons. Un collaborateur de Table couvre-toi vient récupérer la marchandise une à deux fois par semaine.

  • Les sacs contiennent des marchandises non périssables. Les dons de produits alimentaires aident à lutter contre la pauvreté.

partager l'article

Sur la couverture, des mains semblent protéger un cœur en forme de riz, avec l’inscription: «Sauver des aliments. Lutter contre la pauvreté. Vous aussi, vous pouvez aider!». Des mots qui touchent. Car en Suisse aussi, beaucoup souffrent de pauvreté. Nous pouvons tous apporter notre aide. Et désormais, pour certains, il est même possible de le faire directement devant chez soi. En effet, fin novembre, les facteurs ont distribué des milliers de prospectus de l’association Table couvre-toi dans les ménages de Granges, Bettlach, Ittigen, Bolligen, Ostermundigen et de certains quartiers de la ville de Berne. Dans ces localités, Carlo Nobel, le responsable d’équipe Ittigen/Worblaufen et ses 67 collègues de la filiale de distribution d’Ostermundigen ont déposé l’appel aux dons de produits alimentaires dans toutes les boîtes aux lettres privées et commerciales n’arborant pas d’autocollant «Pas de publicité».

La collaboration annoncée dans le prospectus est une nouveauté, un projet pilote. Tôt le matin, des denrées non périssables peuvent être déposées directement devant la boîte aux lettres dans un sac ordinaire, que le facteur récupère le jour même au cours de sa tournée habituelle (voir numéro 12/2017). «Pour nous, en tant qu’organisation typiquement suisse, il est très intéressant d’apporter une contribution économique en partenariat avec une autre entreprise traditionnelle suisse, comme la Poste», explique Alex Stähli, directeur de Table couvre-toi. Pour faire un don, quelques points essentiels sont à respecter: le sac de marchandises ne doit pas peser plus de 10 kilos et il ne peut contenir que des denrées non périssables, non périmées et non réfrigérées. Il suffit ensuite d’y apposer l’un des trois autocollants à code à barres livrés avec le prospectus et le tour est joué!

Jusqu’à fin janvier

Ces dernières semaines, un sourire se dessine sur les lèvres de Carlo Nobel chaque fois qu’il trouve un cabas devant une boîte aux lettres pendant sa tournée de distribution. En effet, grâce à l’autocollant avec code à barres vert, il voit tout de suite qu’il s’agit d’un don pour Table couvre-toi. Il scanne le code, ramasse le cabas et le range dans son véhicule.

De retour à la filiale de distribution d’Ostermundigen à la Milchstrasse 1, il dépose les dons avec précaution dans le chariot libellé «Tischlein deck dich». «Un collaborateur de l’organisation vient récupérer les cabas une à deux fois par semaine», explique Carlo Nobel. Alex Stähli de Table couvre-toi ajoute: «Même si la quantité de dons peut sembler plutôt modeste, le projet est utile. Avec la Poste, comme nous utilisons des synergies déjà existantes, la charge supplémentaire est quasiment nulle des deux côtés. Et nous contribuons tout de même à éviter le gaspillage alimentaire et à lutter contre la pauvreté en Suisse.» Il est encore possible de faire des dons jusqu’à fin janvier. L’éventualité de poursuivre cette collaboration ne sera envisagée qu’après l’évaluation du projet pilote.

tischlein.ch