TWINT est devenue grande

Après Berne, TWINT a ouvert ce mois-ci un deuxième bureau à Zurich. Prochainement, la solution de paiement et Paymit fusionneront et se doteront d’un nouveau logo.

17.01.2017
Texte: Simone Hubacher, Nadia Meier
TWINT

partager l'article

Aujourd’hui, TWINT est incontournable pour toutes les personnes qui ont l’habitude de régler leurs achats avec leur smartphone en toute simplicité, que ce soit à la caisse du supermarché ou au restaurant. Deux ans et demi après le lancement, l’entreprise, créée dans un premier temps en tant que filiale de PostFinance, est bien établie. «Nous nous trouvons actuellement dans une phase cruciale de développement», confie Thierry Kneissler, CEO de TWINT. En effet, les systèmes de TWINT et de Paymit seront fusionnés. Cette solution nationale, annoncée au printemps 2016, est portée par les six plus grandes banques du pays: PostFinance, Credit Suisse, Raiffeisen, UBS, ZKB et BCV, ainsi que SIX, Coop, Migros et Swisscom.

Avec cette fusion, TWINT étoffe son équipe: alors qu’ils étaient cinq il y a deux ans et demi, l’entreprise compte désormais 30 collaborateurs, ce qui nécessite plus de place. Le bureau ouvert à Zurich en début d’année vient compléter celui de Berne et offre davantage de flexibilité. «Cela s’inscrit très bien dans la mobilité du travail à notre époque», souligne Thierry Kneissler.

Utilise TWINT!

TWINT s’est fixé des objectifs ambitieux: «Nous proposons des paiements mobiles, mais nous ambitionnons aussi de remplacer tout le porte-monnaie: cartes bancaires, cartes client, cartes de fidélité et coupons», explique Thierry Kneissler. La singularité de TWINT tient également à la fonction permettant d’envoyer de l’argent à une connaissance et vice-versa. «Utilisez TWINT et parlez-en autour de vous!», recommande le CEO de TWINT. Comme TWINT a mûri, la couleur verte du logo qui renvoie à la jeunesse n’est plus d’actualité. Dès le printemps, un nouveau logo sera utilisé: fond noir avec du jaune, du rouge et du bleu.