Le coursier sonne toujours deux fois

Recevoir la marchandise le jour même: voilà le souhait de plus en plus de clients. C’est là qu'entre en jeu la société notime SA dont la Poste est copropriétaire depuis mars 2018.

Edition 3/2018
Texte: Sandra Gonseth; Photos: Gian Vaitl
Coursier à vélo notime

partager l'article

Qui n’a pas déjà croisé l’un des quelque 350 coursiers à vélo notime qui évoluent dans les villes suisses? La véritable pièce maîtresse de la start-up zurichoise est sa centrale informatique. «Cette plateforme permet aux cybercommerçants d’automatiser l’entier de la planification logistique, de la commande jusqu’à la livraison de la marchandise», explique Michael Hauser, cofondateur de notime.

En route avec le vélo-cargo électrique

Comment cela se passe-t-il dans la pratique? En collaboration avec les CFF, notime prend en charge les articles commandés chez le commerçant en ligne et les achemine par le rail vers la ville de destination. Les coursiers à vélo prennent alors le relais. Ils réceptionnent les articles à la gare et les livrent aux clients dans le cadre de minitournées optimisées avec des vélos-cargo électriques.

Rapide et écologique

Les clients sont de plus en plus demandeurs de livraisons le jour même. «Par notre participation majoritaire dans notime, nous entendons façonner ce secteur d’activité en Suisse en nous plaçant en première ligne», déclare Dieter Bambauer, responsable PostLogistics. Et de poursuivre: «Une distribution rapide mais aussi écologique représente un avantage concurrentiel décisif dans les villes comme les agglomérations.» Pour cette raison, la Poste investit dans un modèle qui correspond aux souhaits des clients internautes.

Une technologie unique

Cofondateur de notime, Michael Hauser est lui aussi convaincu que ce rapprochement profite aux deux partenaires. «Ces dernières années, nous avons développé une technologie innovante que nous entendons à présent mettre à profit avec la Poste», explique-t-il. Cette collaboration permet également de diffuser les solutions à large échelle. «Sans un partenaire comme la Poste, ce ne serait pas possible», précise Michael Hauser.

Jonas Kleiner, coursier à vélo chez notime

Jonas Kleiner est coursier à vélo chez notime. Il parcourt quotidiennement entre 70 et 130 kilomètres. Mais une telle distance n’épuise-t-elle pas toutes ses ressources physiques? Ce Zurichois de 32 ans affirme le contraire. «J’ai toujours été très sportif: avant, j’avais cinq entraînements de handball par semaine, et maintenant, je fais de la planche à voile, du ski et de la randonnée en montagne.» Le principal défi réside dans la circulation à Zurich. Néanmoins, à force de déplacements cinq jours par semaine depuis près d’un an, Jonas Kleiner s’est parfaitement habitué au trafic.