CCT: résultats intermédiaires

Les délégations de la Poste et des syndicats ont négocié un accord sur le champ d’application, la durée du travail et le système de rémunération.

18.02.2014

partager l'article

Les délégations de la Poste et des syndicats chargées des négociations ont trouvé un accord concernant le champ d’application, la durée du travail et le système de rémunération. Il s'agit là de résultats intermédiaires. Les organes de décision de tous les partenaires aux négociations doivent encore approuver le résultat global après la fin des négociations. Les négociations sur la CCT Poste pour Poste CH SA, PostFinance SA et CarPostal SA devraient se conclure d’ici la fin de l’année. En 2014 et 2015 les conditions d'engagement des sociétés du groupe seront traitées. Thomas Brönnimann, responsable des négociations pour la Poste, dresse un premier bilan.

Sur quelles questions les partenaires sociaux ont-ils trouvé un accord?

Nous nous sommes entre autres mis d'accord sur une CCT faîtière pour CarPostal Suisse SA, La Poste CH SA et PostFinance SA. Les collaborateurs recevront une CCT de leur SA comprenant les réglementations de la CCT faîtière. La CCT Poste doit entrer en vigueur en 2015 et être valable jusqu’en 2018. Les deux parties veulent en outre conserver le plan social actuel.

Qu'est-ce qui change pour les salaires?

Chaque année, 0,4% de la masse salariale sera à disposition pour une augmentation individuelle des salaires. Nous voulons ainsi renforcer la rémunération liée à la prestation individuelle des collaborateurs. L’augmentation automatique du salaire sur la base des années d’expérience disparaît. Un salaire minimal par échelon de fonction sera défini pour remplacer l’actuelle fourchette des salaires de départ, ce qui simplifiera les choses. L'allocation marché du travail sera dorénavant intégrée dans le salaire. Les allocations pour travail de nuit et travail le dimanche seront désormais assurées dans la caisse de pensions.

Qu'en est-il de la durée du travail et de la participation au niveau de l'exploitation?

La durée de travail hebdomadaire réglementaire reste de 42 heures. L'actuelle semaine de compensation est transformée en semaine de vacances, c'est également une simplification. En matière de participation au niveau de l'exploitation, une commission du personnel pourra être créée dorénavant à partir de 50 collaborateurs déjà; actuellement, il en faut 100. La structure des commissions spécialisées reste la même.

Quand les collaborateurs auront-ils des réponses aux autres questions?

Tous les autres contenus font encore l'objet de négociations. Les partenaires sociaux communiqueront en temps voulu, lorsqu'ils auront atteints d'autres résultats intermédiaires.