La Poste optimiste pour la nouvelle année

Après une année 2018 difficile, l’horizon de la Poste s’éclaircit et les nouveaux dirigeants apportent un vent nouveau.

11.12.2018
Texte: Fredy Gasser; Photos: Adrian Moser
  • Lever de soleil sur le Gurnigel: de belles perspectives pour la Poste après une année difficile.

partager l'article

A l'instar de Ranjithkumar Sambasivam qui voit le jour se lever sur le Gurnigel au début de sa tournée, la Poste voit le ciel se dégager. Après une année 2018 difficile, 2019 sera déterminante pour les quelque 60 000 collaborateurs. D’autant plus que la gouvernance de l’entreprise va connaître d’importants changements: le successeur de la conseillère fédérale Doris Leuthard au Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC), département de tutelle de la Poste, est connu depuis quelques jours (l’élection a eu lieu après la clôture de la rédaction). Quant à la direction générale du groupe, elle sera assurée par Roberto Cirillo. Par ailleurs, CarPostal est dirigée par Christian Plüss depuis le mois de novembre.

«Une période difficile pour tout le monde»

Après plusieurs mois tumultueux, la Poste repart sur de nouvelles bases. «Je crois que le plus grand défi affronté par la Poste en 2018 a été l’affaire CarPostal», déclare le facteur Lucas Niedermann dans ce numéro. Au travail comme en dehors, de nombreux collaborateurs ont dû essuyer des reproches pour des faits dont ils n’étaient pas responsables – eux qui, jour après jour, s’engagent pleinement. Un fait que le directeur général Ulrich Hurni tient à saluer lorsqu’il évoque l’affaire CarPostal: dans son interview à la page 12, il souligne que cette période a été difficile pour tout le monde: «Ce qui ne cesse de m’impressionner aujourd’hui encore, c’est l’engagement considérable et le soutien des collaborateurs.»

«Tous ensemble»

Comme le personnel, la clientèle avait elle aussi une certaine image de la Poste et entretenait avec elle une relation de confiance particulière. Lors de la conférence des cadres, le directeur général Ulrich Hurni a résumé la situation ainsi: «Ce qui s’est passé chez CarPostal était d’autant plus grave et choquant que la population suisse avait toujours pu compter sur la Poste.» A présent, la Poste et sa nouvelle direction vont de l’avant. Le directeur général est certain que la Poste parviendra à regagner la confiance perdue: «Tutti insieme – tous ensemble, nous allons changer la Poste.»