Stefan Regez

partager l'article

La Poste des VIP

Stefan Regez, co-rédacteur en chef de Schweizer Illustrierte

Originaire de l’Oberland bernois, il travaille à la rédaction du magazine depuis avril 2010.

Pensez-vous que la Poste est une entreprise innovante?

La Poste est synonyme de tradition et d’innovation. Dans le village et le quartier, la Poste appartient avec toutes ses prestations – du facteur au personnel de guichet – à l’image d’Epinal de la Suisse. Mais à l’ère du numérique, la Poste doit aussi se réinventer. Ce grand écart constitue un défi important et je trouve que la Poste est sur une bonne lancée.

Utilisez-vous des nouvelles prestations de la Poste?

Sincèrement, pas beaucoup. Cela fait-il de moi un client particulièrement conservateur?

Avez-vous déjà essayé TWINT?

Non, pas encore. Mais je veux absolument l’essayer, car je suis convaincu que c’est vraiment pratique, rapide et sécurisé.

Et le WiFi dans les cars postaux?

Je le ferai certainement lors de mon prochain trajet en car postal. Une question me vient justement à l’esprit: pourquoi la ligne CarPostal d’Engstlenalp va-t-elle fermer? C’est très dommage pour cette magnifique excursion en car postal et cette très belle randonnée...

Envoyez-vous encore des cartes postales?

Je devrais recommencer. Car c’est un symbole merveilleux qui subsiste à l’ère de WhatsApp et d’Instagram: «Coucou, je pense à toi». Et je me réjouis toujours quand mon filleul de 10 ans m’en envoie une de ses vacances.

A quelle fréquence utilisez-vous les points d’accès de la Poste?

Tous les jours. J’habite dans l'immeuble de l’office de poste de Wollishofen et je suis donc quotidiennement en contact avec la Poste. Un peu moins souvent, mais régulièrement quand même, je poste des lettres, je récupère des colis ou j’achète de temps en temps des timbres et des billets.