Vent frais et humour frison

Cinq apprentis de l’école professionnelle cantonale de Thoune ont effectué un stage de logistique dans la Frise, au nord de l’Allemagne. Parmi eux, deux jeunes collaboratrices de la Poste.

11.12.2018
Photos: Annette Boutellier
  • Carole Tschanz sur l’île de Langeoog, en Frise orientale

    Carole Tschanz sur l’île de Langeoog, en Frise orientale

  • Sabrina Kramer prends la pose sur une plage ventée de la mer du Nord, en Frise orientale.

    Sabrina Kramer prends la pose sur une plage ventée de la mer du Nord, en Frise orientale.

  • Sabrina Kramer et Carole Tschanz

    Sabrina Kramer et Carole Tschanz

partager l'article

Pendant trois semaines, ce ne sont pas des montagnes que Carole Tschanz et Sabrina Kramer ont eues devant les yeux, mais un immense paysage plat, fouetté la plupart du temps par une forte brise. Les deux apprenties ont effectué un stage de logistique à Jever, une ville du nord de l’Allemagne située à neuf mètres au-dessus du niveau de la mer et connue pour sa bière.

«C’était génial et totalement nouveau», raconte Carole Tschanz. La future factrice de Münsingen a aidé à charger et décharger des véhicules de livraison, pris des commandes et accompagné des chauffeurs dans leur tournée. Sabrina Kramer, de Heimenschwand (BE), travaille chez Swiss Post Solutions. Elle s’est essentiellement consacrée au contrôle des marchandises entrantes. Ses collègues de travail allemands l’ont fort bien accueillie. «Les Frisons sont plus directs, relativement bavards et ils aiment beaucoup faire des blagues», résume Carole Tschanz. Et Sabrina Kramer d’ajouter: «Les enseignants de l’école professionnelle étaient très détendus et nous ont souvent fait rire.» Le menu à la cantine de l’école était marrant, lui aussi: «Chou vert et Pinkelwurst.»

Favoriser l’échange

C’est la première fois que le centre de formation professionnelle IDM Thun a organisé cet échange de stagiaires. Cinq apprentis de troisième année y ont participé. «Je tiens à ce que les apprentis puissent élargir leur horizon de formation pour faire de nouvelles rencontres et découvrir de nouveaux systèmes et de nouvelles cultures», explique Boris Seiler, responsable de section Technique et Logistique, qui a mis sur pied le programme. Il est soutenu par l’agence nationale en charge de la promotion des échanges et de la mobilité «Movetia», qui prend en charge les coûts de voyage et d’hébergement.

Brique, bière et mer ventée

Carole Tschanz et Sabrina Kramer étaient logées avec trois autres stagiaires dans une maison de vacances au centre de Jever. A côté de cours et du travail, les participants ont eu droit à une soirée Halloween organisée par l’école, à une promenade à travers la ville, avec ses maisons en briques typiques du nord de l’Allemagne, ainsi qu’à une excursion sur l’île de Langeoog, en Frise orientale. La balade à marée basse qui était prévue n’a malheureusement pas pu avoir lieu: «La météo était épouvantable. Et quand les nuages se sont dissipés, la mer était déjà remontée.»

Et la fameuse bière Jever? «Je n’aime pas la bière», regrette Carole. La réponse de Sabrina: «Je l’ai goûtée, mais ce n’est pas mon truc.» L’élément qui a le plus frappé les deux apprenties: «Le pays est tout plat, pas une seule colline à l’horizon!»

Au printemps prochain, des apprentis logisticiens de Jever viendront à leur tour s’émerveiller devant les montagnes à Thoune. Ce sera alors la deuxième partie du programme d’échange.