Conducteur CarPostal et entrepreneur

Originaire du Sarganserland, Meinrad Vils (50 ans) est un touche-à-tout. Outre son travail de conducteur CarPostal, il est aussi marchand de pneus et cyclotouriste. Lorsqu’il a commencé à se sentir surmené, il a décidé de lever le pied.

19.03.2019
Texte: Katharina Merkle; Photos: Peter Sprecher
  • Meinrad Vils à la station CarPostal de Coire. En tant que conducteur, il transporte des cyclistes; durant ses loisirs, il se déplace fréquemment à vélo.

    Meinrad Vils à la station CarPostal de Coire. En tant que conducteurMeinrad Vils à la station CarPostal de Coire. En tant que conducteur, il transporte des cyclistes; durant ses loisirs, il se déplace fréquemment à vélo.

partager l'article

Pour les marchands de pneus, il y a deux saisons: le printemps, lorsque les automobilistes font monter leurs pneus d’été, et l’automne, lorsqu’ils repassent aux pneus d’hiver. Meinrad Vils n’est qu’un acteur mineur dans cette branche, mais il est lui aussi débordé pendant ces deux périodes. Depuis 18 ans, le mécanicien automobile de formation tient son commerce de pneus – qui comprend un service de collecte et de livraison – dans l’imposant garage de sa maison à Vilters (SG). A l’origine, la prestation était réservée à ses amis. Puis, bouche-à-oreille aidant, les clients se sont fait de plus en plus nombreux: «La demande a fini par exploser», raconte-t-il. Mais les pneus ont toujours été un travail d’appoint. Depuis 20 ans, Meinrad Vils est avant tout conducteur CarPostal à la régie de Coire. Il transporte des voyageurs dans toute la région et prend le volant pour des courses spéciales en Suisse et à l’étranger.

Fini les saignements de nez

Un temps plein en tant que conducteur et un travail d’appoint intensif: cela ne peut pas fonctionner sur la durée. «Au printemps et en automne, j’avais des saignements de nez et je ne comprenais pas pourquoi», poursuit le quinquagénaire. Cela fait maintenant deux ans que cela ne lui est plus arrivé. Il a remarqué qu’il lui fallait lever le pied, mais comme il apprécie ses deux activités, il ne voulait pas devoir renoncer à l’une d’elles. Il a donc réduit son taux d’activité de conducteur à 85% et CarPostal lui a permis de bénéficier d’un modèle d’annualisation du temps de travail.

Depuis, Meinrad Vils peut à nouveau se consacrer en toute sérénité à sa grande passion: le cyclisme. Avaler 2500 mètres de dénivelé en VTT ou en vélo de course ne lui pose aucun problème. Et grâce à son e-bike, sa compagne Gaby n’est jamais bien loin derrière.