De facteur à factrice

Il y a encore un an, Stefanie s’appelait Thomas. La factrice de 31 ans se réjouit que la Poste ait accepté son changement de nom. Et elle est reconnaissante que le réseau de collaborateurs RAINBOW existe.

01.05.2018
Texte: Mathias Riedel; Photos: Béatrice Devènes
  • Stefanie Portner avec un client lors de sa tournée de distribution à Flamatt. Le cliché a été pris à l’occasion de la séance photo pour la Poste.

    Stefanie Portner avec un client lors de sa tournée de distribution à Flamatt. Le cliché a été pris à l’occasion de la séance photo pour la Poste.

partager l'article

Elle savait depuis longtemps qu’elle ne se sentait pas bien en tant qu’homme et qu’elle voulait vivre dans un corps de femme. Elle a franchi le pas à 30 ans: Thomas Portner a eu le courage d’engager un processus de réassignation sexuelle pour devenir Stefanie. Actuellement, la factrice domiciliée à Schwarzenburg prend des hormones avant son opération prévue l’an prochain.

Comment l’expliquer à mon entourage? Vais-je perdre mon emploi? Ces questions préoccupaient beaucoup Stefanie. Sa conseillère RH lui a parlé du réseau de collaborateurs RAINBOW (voir encadré). «J’ai découvert que si j’avais un problème, je pouvais m’adresser aux membres de RAINBOW. Cela m’a donné du courage», explique la jeune femme de 31 ans. Le réseau l’a aidée à franchir les obstacles administratifs et sociaux. À la Poste, le plus grand défi était d’être enregistrée en tant que femme dans le dossier personnel alors qu’elle ötait encore un homme sur son passeport.

Parler de l’identité

Stefanie a fait son apprentissage à la Poste. Elle travaille depuis 15 ans comme factrice pour PostMail dans les cantons de Berne et de Fribourg. Elle a expliqué à ses collègues qu’elle était une femme transgenre. Comme elle ne portait ni talons hauts, ni tenues voyantes, sa nouvelle identité ne s’est pas remarquée tout de suite. «La collaboration au sein de l’équipe n’a pas du tout changé et je me rends au travail chaque jour avec le sourire», raconte Stefanie. Comment les clients ont-ils réagi lorsque leur facteur est devenu une factrice du jour au lendemain? «Peu de personnes m’en ont parlé et tout le monde s’est montré compréhensif», affirme Stefanie.

Le changement a été plus dur à accepter pour ses parents et ses deux sœurs. «Ils m’ont toujours connue en tant que Thomas.» Mais depuis son enfance déjà, certains signes indiquaient qu’elle n’était pas en accord avec son identité.

Jouer le rôle d’ambassadrice

Stefanie Portner est restée fidèle au réseau RAINBOW. Elle apprécie la Pride, la grande parade pour les lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et intersexes (LGBT+), à laquelle elle se rend avec d’autres membres. Grâce à l’équipe de RAINBOW, des personnes LGBT+ ont fait leur apparition sur des visuels de la Poste. Ainsi, un couple gay ou une femme transgenre peuvent être représentés dans une publicité. Les modèles sont pour la plupart des collaborateurs de la Poste, à l’instar de Stefanie Portner. «Je voulais jouer un rôle d’ambassadrice pour ceux qui traversent un bouleversement similaire. Car oui, il est possible de passer de facteur à factrice!»

On recherche de nouveaux modèles pour une autre séance photo prévue en juin/juillet. Annoncez-vous auprès du réseau RAINBOW!

Le réseau RAINBOW

Le réseau de collaborateurs RAINBOW existe depuis 2015. RAINBOW propose des informations et des activités sur le thème de l’homosexualité, de la bisexualité, du transgenre et de l’intersexuation (LGBT+). Il propose aussi des conseils à la Direction du groupe et aux cadres sur la gestion de ces thèmes. RAINBOW s’engage lors des grands événements LGBT+ nationaux: cette année, il s’agira le 2 juin de la Pride de Lugano et le 16 juin de la Pride de Zurich. Le réseau est présent sur l’intranet (pww.post.ch/RAINBOW), sur PostConnect (groupe ouvert RAINBOW) ainsi que sur Facebook. Il est possible de le contacter à l’adresse rainbow@poste.ch.