Dernier wagon-poste

Le 12 octobre 1857 était un jour particulier. Pour la première fois, le train postal a fait la route Zurich-Brugg, dans le nord-est du pays. Fin mars, l'ère du train postal en Suisse s'est définitivement terminée.

15.04.2014
Texte: Shqipe Brahimi, Blerina Rapuca; Photos: Daniel Desborough
  • Reinhard Perren effectue son dernier trajet comme ambulant.

  • Max Schmid trie le courrier des différentes localités.

  • Ulrich Hurni salue le travail des derniers ambulants.

partager l'article

Le pays d'origine du wagon-poste est l'Angleterre. Le premier trajet a eu lieu en 1838, 19 ans avant la Suisse. L'idée de traiter les envois postaux durant le trajet avait pour but de gagner plus de temps lors du tri. En d'autres termes, le wagon-poste est un bureau de poste sur roues. Le trajet jusqu'au destinataire est connu et les travaux sont effectués selon un processus prédéfini pour que le courrier arrive à temps.

Ultime course

C'est en 2004 que le train postal a été supprimé, mais il restait une exception: le wagon-poste entre Härkingen et Brigue pour le tri des journaux. Dans la nuit du 28 au 29 mars 2014, après 157 ans de service, le wagon-poste a fait son dernier trajet sur les voies. Ensemble, les invités ont pu profiter du voyage et se plonger dans leurs souvenirs. Nous nous appelons Blerina Rapuca et Shqipe Brahimi, et en tant qu'apprenties nous avons eu le plaisir de participer à ce moment historique. Nous nous sommes retrouvés à Härkingen et avons été guidés en deux groupes dans le centre courrier. La visite nous a montré comment le tri des journaux fonctionne par territoire d'acheminement. Ce soir-là, nous avons suivi le territoire d'acheminement 39. Max Schmid et Reinhard Perren font partie des derniers ambulants qui ont participé au dernier trajet et au tri des journaux.

S'enivrer de souvenirs

Nous leur avons demandé comment ils se sentent et ce qu'ils aimeraient encore dire sur la fin du courrier postal. Max Schmid trouve toujours cela intéressant de faire la tournée de nuit. Il aime le changement et l'autonomie propres aux ambulants. Mais après 45 ans de service à la Poste, il était temps d'arrêter. Reinhard Perren trouve dommage que l'ère du wagon-poste prenne fin. Mais il reste positif, car il a passé des années difficiles mais belles à la Poste et dans le wagon-poste. Pour lui aussi, après 43 ans de service, il est temps de prendre sa retraite.

Ulrich Hurni, responsable PostMail, a raconté quelques aventures et expériences personnelles du temps où il était ambulant et Bruno Zemp, responsable Tri PostMail, est revenu sur différents faits intéressants de l'époque du wagon-poste. De plus, nous avons dûment pris congé des deux derniers ambulants, pour lesquels la retraite commence.

Finalement, nous voulons remercier David Stamm. Il a toujours prêté une oreille attentive à nos questions. Pour nous, cette dernière course a été une intéressante expérience. Cette nuit-là, l'ambiance était cordiale et ouverte. Nous avons fait beaucoup de nouvelles connaissances. Pour couronner le tout, nous avons mangé une raclette au petit déjeuner. «Bon appétit!»

Nouvelle solution

Dès le 1er avril 2014, les maisons d'édition livrent au centre courrier les journaux, prétriés selon les zones de distributiondans, dans des sacs. Grâce à ce travail préparatoire, il reste suffisamment de temps à Härkingen pour trier en détail la majeure partie des journaux avant le départ de la liaison nocturne en direction de Brigue. Le reste est maintenant trié par deux collaborateurs tôt le matin à l'arrivée du train dans la base de distribution de Brigue.