La tournée démarre au centre courrier

Au centre courrier de Zurich-Mülligen, l’unité Dépôt et Tri collabore désormais étroitement et quotidiennement avec la Distribution, ce qui se traduit par un gain de temps et d’argent.

Edition 11/2017
Texte: Ruth Hafen; Photos: Alessandro Della Bella
  • Le teamleader Gregor Lüthy trie les envois du courrier A.

  • Un éclairage naturel de 1000 lux facilite le travail du facteur Dominique Rebmann.

  • Gregor Lüthy et le responsable de projet Beniamino Aloise échangent des informations. Une bonne communication est essentielle.

  • A la fin du service, les véhicules électriques sont branchés aux câbles bleus pour la recharge.

  • Gestion aléatoire des véhicules: le personnel de distribution conduit chaque jour un véhicule différent.

  • Le panneau des clés est subdivisé en fonction de l’ampérage / de l’autonomie des véhicules – jaune pour 160 ampères, bleu pour 100, vert pour 180.

  • Beniamino Aloise est fier du processus Kaizen. Les collaborateurs ont proposé leurs propres idées et contribué à l’aménagement de leur nouveau lieu de travail.

partager l'article

En ce vendredi de fin octobre, le ciel au-dessus de Zurich-Mülligen déploie toute sa palette de gris. Mais rien ne transparaît de ce temps houleux dans le nouvel espace de travail du personnel de distribution au cœur du centre courrier. Ici, au premier sous-sol, il fait 20 degrés toute l’année. Un bon éclairage naturel de 1000 lux assure un environnement de travail agréable. Juste devant la porte d’entrée de l’office de distribution, les câbles bleus de la station de charge pour les véhicules électriques pendent du plafond en béton. Les scooters électriques DXP y sont rechargés après la tournée de distribution, classés par ampérage et par autonomie: bleu pour 100 ampères, jaune pour 160, vert pour 180.

Gagner du temps et faire des économies

Beniamino Aloise et Philipp Schwyter sont attablés pour le café dans l’espace de pause aménagé par les collaborateurs. Leur contribution a été décisive dans la mise en place de ce travail collaboratif entre PM4, Dépôt et Tri, et PM5, Distribution, instauré depuis quelques mois au centre courrier de Zurich-Mülligen. C’est Beniamino Aloise qui a eu l’idée; Philipp Schwyter, lui, a mis en œuvre les nouveaux processus. Lors d’un apéro pour l’innovation fin 2016, Aloise a rencontré un collègue de la Distribution qui cherchait de nouvelles surfaces de travail et avait fini par les trouver dans le sous-sol d’un autre bâtiment. «J’ai eu un déclic: je lui ai dit qu’il ferait mieux de venir chez nous, au centre courrier. Ainsi, nous pourrions mutualiser nos processus, gagner du temps et économiser de l’argent.»

Il a été soutenu par les membres de l’encadrement de la zone de distribution de Zurich et par Thomas Greminger, responsable de la région de distribution courrier Zurich-Limmattal, qui y a vu une opportunité d’optimiser les processus et d’assurer ensemble une meilleure exploitation des infrastructures à disposition: «A l’avenir, une bonne collaboration entre ces deux unités revêtira une importance croissante pour continuer à optimiser l’ensemble du processus.» D’autres équipes de distribution des alentours, notamment celles de Altstetten, Schlieren et Urdorf, seront intégrées sous peu au centre courrier de Zurich-Mülligen.

Les avantages l'emportent

Mais dans un premier temps, ce sont les équipes des offices de distribution Wipkingen et Zurich 16 qui ont déménagé à Mülligen. Depuis mi-août, 51 employés à temps plein et 7 à temps partiel travaillent ici, sur une surface de 1200 mètres carrés environ. Le facteur Dominique Rebmann, qui effectuait auparavant ses tournées à partir de Zurich 16, s’est vite acclimaté à ce changement. «Le fait que tout soit maintenant rassemblé sur une seule surface simplifie beaucoup de choses», estime-t-il.

Gregor Lüthy, teamleader et responsable des véhicules, salue l’organisation remarquable de ce déménagement. Ils avaient plus de place auparavant à Wipkingen, mais en contrepartie, les amenées ici se font plus tôt et en une seule fois, ce qui constitue un gros avantage.

Et le mécanicien en cycles est à deux pas à Schlieren. Il reconnaît un potentiel d’amélioration dans la collaboration entre les équipes: «Bien sûr, lorsqu’il manque des clés parce que quelqu’un les a oubliées dans la poche de son pantalon au lieu de les raccrocher au panneau des clés, cela nuit à la bonne marche des activités.»

Changement de mentalité

Le mot-clé: «gestion aléatoire des véhicules». Philipp Schwyter, qui s’occupe de la partie logistique du projet, explique: «Le personnel de distribution est habitué à avoir presque toujours le même véhicule de distribution. Ici, les employés conduisent chaque jour un véhicule différent. Cela nécessite un peu d’adaptation.» Cette nouvelle situation, qui réunit deux cultures de travail et des processus différents, exige de la part de tous un changement de mentalité et davantage de communication. Mais il appréhende cela de manière positive: «Nous continuons d’évoluer et nous apprenons les uns des autres.»

Que ce soit lors d’un apéro, ou en prenant un café dans le coin lounge du premier sous-sol du centre courrier de Zurich-Mülligen. Qui sait quelles idées y naîtront encore à l’avenir.